JEIC vous parle des relations presse 2.0 !

Aujourd’hui, il est impensable pour les entreprises de ne pas inclure le web dans leur stratégie de relations presse. Les journalistes travaillent avec le web, les personnes se renseignent sur le web et de véritables influenceurs sont nés…

Une évolution des pratiques des journalistesRP 2.0 JEIC

A l’heure où la recherche d’information a évolué et muté vers les sites web, blogs ou autres réseaux sociaux, les pratiques des journalistes ont dû évoluer à leur tour.
En effet, ces plateformes 2.0 deviennent de véritables outils de veille et des sources d’information pour les journalistes eux-mêmes. Auparavant, ils ne faisaient confiance qu’aux communiqués de presse et aux relations entretenues avec les entreprises ainsi qu’aux agences de presse telles que l’AFP (Agence France Presse).
Les journalistes deviennent aujourd’hui des influenceurs 2.0 et parfois même de véritables blogueurs. Les titres de presse l’ont bien compris, il faut être présent et actif sur les réseaux sociaux, comme Twitter par exemple, et avoir un blog pour exister sur la toile.

Les relations entre communicants et journalistes ne sont alors plus les mêmes. Le temps du simple envoi de communiqués de presse par mail est révolu ! Les relations presse se gèrent aussi sur le web 2.0.

Réputation RP 2.0Les influenceurs sur le web ? Pas que des journalistes

On s’informe de plus en plus sur le web, à travers les réseaux sociaux. De plus, le web collaboratif fait de ces « journalistes citoyens », comme on les appelle, des acteurs parfois plus influents que les journalistes eux-mêmes. Les internautes deviennent de véritables médias. L’enquête Aura Mundi publiée fin 2013 montre ainsi que « 17% des « twittos » actifs veulent être des « influenceurs » ». Dans une démarche de notoriété ou d’image, les entreprises ont plutôt intérêt à s’attirer les faveurs de ces acteurs du web.

Twitter RP JEICLa prise de contact entre les communicants des entreprises et ces influenceurs se fait alors, soit directement via leur blog, soit sur les réseaux sociaux et notamment Twitter.
L’entreprise doit également être actrice sur ces réseaux : elle doit se créer une communauté d’internautes, partager des informations, échanger…

Une nécessaire adaptation de la stratégie de relations presse

La stratégie de relations presse des entreprises doit maintenant être pensée sur le web également. La méthode reste la même. Il est nécessaire d’identifier ses cibles (journalistes, influenceurs et communauté), en fonction de leur domaine de prédilection, de leur notoriété et de leur e-réputation ; savoir qui elles sont ; comment leur parler ; proposer un message et un contenu adaptés et enfin un canal de communication en conséquence.

Le dossier de presse laisse place à une information courte et exclusive sur le web. Celle-ci est accompagnée d’une photo ou d’une vidéo et offre la possibilité aux internautes d’interagir et d’échanger (par des commentaires, des partages…).

Web RP 2.0 JEICLe communiqué de presse dit « classique » peut, également, devenir 2.0. Pour cela, il doit avoir un format adapté pour le web, contenir des photos, des liens hypertextes et autres mots clés permettant son bon référencement et donc une plus grande visibilité. Il pourra alors être déposé, sur le site web ou le blog de l’entreprise, mais également sur des plateformes destinées à cet effet.

Les relations presse traditionnelles ne sont pas « mortes » pour autant

Le communiqué de presse classique va avoir un contenu de fond et être axé sur l’analyse. Le relationnel (petit-déjeuner ou encore conférence de presse) va créer une proximité et susciter un intérêt de la part du journaliste qui est plutôt bénéfique pour l’entreprise. Ces pratiques sont toujours aussi importantes dans la stratégie de relations presse des entreprises.

Sources :

Journal du Net
Le blog du Communicant
Markentive
Idaos
Quatrième Jour Relations Publiques
 

Pauline Bourgine

0
  Articles similaires