JEIC vous parle de la CNJE


Nous vous avons parlé de JEIC, aujourd’hui nous abordons ceux qui fédèrent les Junior-Entreprises française : la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE). Elle est, comme les Junior-Entreprises, une association de la loi 1901 (à but non-lucratif), constituée d’étudiants bénévoles, anciens Junior-Entrepreneurs, (Conseil d’Adiministration) œuvrant aux cotés des Junior-Entrepreneurs, dans le but de leur offrir une véritable expertise professionnelle. La CNJE est une passerelle entre le monde des étudiants et le monde des entreprises.

logo-CNJE

Le point histoire

C’est en 1967 qu’apparait la première Junior-Entreprise. Ce sont des étudiants de l’ESSEC (grande école de commerce) qui ont initié ce mouvement en créant Junior ESSEC.

L’année 1969 marque la création de la CNJE, fondée par 6 juniors : ESC Amiens, ESC Bordeaux, ESSEC, ESC Montpellier, ESC Rouen et Skema Business School.

En 1984, un nouveau cadre est défini par le ministre de l’ Économie et des finances, à l’époque M. Pierre Bérégovoy, qui met en place la lettre de Bérégovoy. Les Junior-Entreprises sont alors soumises à un nouveau régime fiscal.

L’arrêté et la lettre ministérielle établis par le ministre du travail en 1988, offre le statut dérogatoire aux Junior-Entreprises. Grâce à cela, elles peuvent proposer des prix intéressants aux entreprises avec lesquelles elles travaillent et ainsi rémunérer convenablement les étudiants.

Dès 2014, on compte 158 Juniors dont 116 Junior-Entreprises.

Sa mission

Dans le but de promouvoir le mouvement des Junior-Entreprises, la CNJE répond à 5 missions :

  • Développer le mouvement des Junior-Entreprises via l’accueil de nouvelles associations, la promotion de ce concept en dehors des frontières ainsi qu’auprès des établissement d’enseignement supérieur.
  • Former et accompagner les Junior-Entreprises pour assurer aux clients un travail de qualité via des audits et prestations, des réalisations et mises en application de la charte de déontologie du mouvement, etc.
  • Promouvoir le concept et la marque Junior-Entreprise, le profil Junior-Entrepreneur ainsi que l’esprit d’entreprendre.
  • Organiser et diffuser l’échange et le partage de savoirs, les retours d’expérience, l’animation et fédération des Junior-Entreprises à travers la réalisation d’événements régionaux et nationaux.
  • Assurer que l’esprit d’entreprise, partagé et véhiculé par les Junior-Entreprises, soit le moteur d’un engagement individuel et d’un sens des responsabilités collectif

Des congrès de formation pour les Junior-Entrepreneurs

18 congrès de formation, nationaux et régionaux sont organisés pour préparer les étudiants à entrer dans le monde professionnel ainsi que permettre la rencontre des Junior-Entrepreneurs. Ces formations permettent aux étudiants de mettre en pratique l’enseignement théorique dispensé dans leurs établissements. Ainsi, différentes compétences sont proposées aux étudiants, toutes nécessaires au vu d’une insertion professionnelle.

Les formations portent sur la comptabilité et trésorerie, le développement commercial, la communication, les procédures qualité, la gestion associative, le management d’équipe, etc. Les étudiants peuvent se former sur plusieurs thèmes et ainsi passer, suivant des niveaux d’expérience, de débutant à confirmé.

De plus, les congrès permettent le partage entre les Juniors qui peuvent ainsi réaliser des partenariats. Les formations développent des compétences notamment via la responsabilisation des Junior-Entrepreneurs. Grâce à elles, les étudiants sont prêts à assurer la bonne gestion de la Junior.

hand-1030552_640

Une ouverture à l’international

En 1992, la CNJE (confédération française) fonde JADE (Junior Association for Developpement in Europe) en collaboration avec la confédération néerlandaise, portugaise, Suisse et Italienne. Aujourd’hui, l’association se trouve au cœur de la capitale européenne, Bruxelles.

JADE permet de favoriser le développement des Junior-Entreprises en Europe ; à ce jour, elle comprend 280 structures. De même, elle encourage les échanges des connaissances et des compétences de gestion entre ses membres. Cette ouverture à l’internationale permet une coopération transfrontalière via la réalisation d’études internationales.

Plusieurs manifestations sont organisées durant l’année telle que l’Exchange Weekend, des congrès européens (JADE May Meeting, JADE Spring Meeting, etc.), des congrès internationaux (Junior-Entreprise World Conference), etc.

De plus, les Junior-Entreprises peuvent participer aux JADE Excellence Awards remis lors du JADE Spring Meeting au Parlement européen à Bruxelles. C’est un prix qui récompense les meilleures Junior-Entreprises en fonction de catégories retenues.

Sources : http://kiwi.junior-entreprises.com/ ; https://www.junior-entreprises.com/

Rédactrice : Stefy CLOUDAS

0
  Articles similaires