JEIC vous parle de Mike lee, le roi de l’influence sportive

À quelques mois de l’annonce de la ville hôte des Jeux Olympiques 2024, JEIC a decidé de vous parler de Mike Lee, le roi du Lobbying/Influence sportive.

Ancien attaché de presse de Tony Blair, Mike Lee se reconvertit dans le lobbying international. Après avoir consacré 10 ans à la communication de la fédération anglaise de football, Mike lee semble l’homme le plus prisé dans le business de l’influence sportive. En effet, son cabinet Vero Consulting, une agence de communication et de renseignement économique accumule les succès. Cet homme gagne toutes les obtentions des Jeux Olympiques : Londres 2012, Rio 2016, Pyeong Chang 2018 mais également la Coupe du Monde de football au Qatar 2022.

Engagé par la France pour la candidature de Paris 2024, la candidature parisienne semble aujourd’hui la favorite grâce à cet homme. Choisir Mike Lee en tant que consultant est un signe fort de la part du comité de candidature de Paris 2024. Ce choix montre la volonté de Paris de remporter cette fois-ci, la bataille des jeux Olympiques qui se jouera face à Budapest, Rome, Hambourg, et Los Angeles.

Mike Lee, lobbyiste sportif, en 2014.
Mike Lee, lobbyiste sportif, en 2014.

Mike lee parle de “La guerre de l’information”

Son objectif est de rendre crédible la candidature de Paris 2024. De ce fait, il a pour mission de tout savoir sur les 102 membres du CIO (Comité international olympique) responsables de l’élection de la ville qui accueillera les Jeux Olympiques en 2024. Il s’agit donc de connaître leurs habitudes, leurs goûts mais aussi et surtout leurs opinions. Toutes les faiblesses seront exploitées pour influencer l’électeur et “l’aider à faire le bon choix”

JOlogo

Un anglais pour faire gagner la France

L’Anglais a pourtant fait perdre Paris en 2005 qui était alors en compétition pour les Jeux Olympiques en 2012. Loin d’être rancunier Bernard Lapasset, responsable du comité de candidature de Paris, connaît bien Mike Lee. Lapasset étant également patron de IRB (International Rugby Board), il décide de faire appel à Mike Lee pour faire entrer le rugby à 7 en sport olympique. Les deux hommes, devenus amis, devront rester soudés jusqu’en septembre 2017 – date de la désignation de la ville olympique par le CIO. “À ce stade, le but est d’aider à élaborer une stratégie de campagne et de communication. La clé pour une candidature c’est seulement d’avoir un projet solide et une bonne équipe, personne ne fait la différence seule” a déclaré Mike Lee.

Influence et Polémique

Le charismatique Mike Lee, réputé par son agressivité, emploie des méthodes qui ne font pas l’unanimité. Il n’hésite pas à déstabiliser son adversaire. En 2005, Madrid concurrent de Londres pour les Jeux Olympiques de 2012, fut accusé d’être raciste par la presse anglaise. La ville de Paris, autre concurrente directe de Londres, a aussi été suspectée d’être affaiblie par les divisions politiques.

Cette homme a tout de même ses faiblesses, ses méthodes ne sont pas infaillibles, la candidature de la ville de Doha pour les Jeux Olympiques 2020 en est un exemple. Celle-ci n’avait même pas atteint la finale. À noter qu’il y a également l’exemple de la candidature du prince jordianien Ali Bin Hassein pour la tête de la FIFA pour succéder à Sepp Blatter qui s’est révélée être un réel échec. La remise en cause de la coupe du monde de football au Qatar, est une tâche de plus dans le tableau de chasse de Mike Lee.

Cependant, nous pouvons dire que Paris 2024 met tout en oeuvre pour réussir en faisant appel à un tel homme. Il faudra attendre septembre 2017 pour savoir s’il est le talisman d’une candidature gagnante et si la stratégie française est la plus aboutie.

Rédactrice : Charlotte ARSENE

Sources : http://tempsreel.nouvelobs.com ; http://sportetsociete.org ; http://www.sportbuzzbusiness.fr ; http://www.lemonde.fr ; http://www.huffingtonpost.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.